laoding
slideout_facebook
slideout_linkedin
slideout_blog

Donner pour mieux recevoir

September 16, 2015 11:15 am

Dans le domaine de l’événementiel, on nous demande constamment d’imaginer des concepts WOW, que ce soit pour se différencier, générer plus de visibilité, plus de ventes ou encore augmenter la notoriété d’une marque. Travaillant chez Celsius Communications depuis plusieurs années et étudiant présentement la gestion philanthropique, j’aime pouvoir faire le parallèle entre le marketing événementiel et la philanthropie. Selon moi, ces deux univers, à la fois différents et similaires, sont faits pour coexister. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

20. Donner

Notre société entre dans l’ère de la conscience sociale. Le gouvernement peinant à fournir des programmes sociaux et environnementaux de qualité à ses citoyens, il revient aux individus et aux entreprises d’agir et de prendre la relève. L’État-Providence n’est plus, nous devons penser et agir autrement.

Les entreprises sont constamment à la recherche de nouvelles façons d’attirer l’attention des consommateurs. Or, cette attention est de plus en plus difficile à capter: le consommateur étant toujours plus exigeant, les entreprises se doivent de charmer pour survivre. Et c’est en jouant sur les émotions positives qu’elles s’assurent d’un engagement auprès des consommateurs.

Mais comment charmer par les émotions positives ? En fait, je crois que les entreprises doivent voir au-delà du consommateur: elles doivent séduire le citoyen lui-même. Car c’est en allant chercher le cœur du citoyen qu’elles s’assurent d’avoir le cœur du consommateur.

Pour ce faire, elles doivent s’impliquer socialement, car c’est ainsi qu’elles trouveront la sympathie et l’attention du citoyen. De nos jours, les entreprises doivent prouver aux citoyens qu’elles aussi désirent améliorer les conditions de vie de notre société. Quoi de mieux que de montrer qu’elles réinvestissent leurs profits en s’impliquant dans des causes et programmes qui leur sont chers? Cela donnera alors au citoyen le sentiment que son argent est réinvesti pour une bonne cause.

Il est cependant important de bien choisir sa cause. C’est en restant prêt de son ADN et de sa cible que l’entreprise aura le plus grand impact, elle ne doit pas se perdre parmi les nombreuses causes existantes. Une fois la cause choisie, elle doit s’y concentrer. Il s’agit là d’un processus qui prend du temps et de l’investissement, mais dont il ne faut pas s’attendre à des résultats à court terme. Il faut en effet laisser au citoyen le temps de faire le lien entre les deux entités partenaires. Un exemple parfait serait Bell Cause pour la cause.

En s’impliquant socialement, les entreprises s’assurent non seulement d’un capital de sympathie auprès de sa clientèle, mais elles viennent également chercher sa confiance. En effet, le citoyen saura remercier les entreprises qui s’impliquent en devenant un fidèle consommateur, un ambassadeur. C’est donc en agissant ainsi que les entreprises peuvent s’assurer d’une pérennité dans un monde extrêmement concurrentiel. Et n’oublions pas le plus important: elles font une différence et elles ont un impact dans l’évolution de notre société. Il s’agit là du concept « donnant donnant », et je crois fortement qu’il faut apprendre à donner pour mieux recevoir !

Bénédicte

 

Partager
Share on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire