laoding
slideout_facebook
slideout_linkedin
slideout_blog

Le stunt est- il mort?

octobre 14, 2015 11:32

À l’heure des réseaux sociaux et de la diffusion massive d’informations, toutes les marques et les produits veulent frapper un gros coup et être vus partout. La stratégie avec laquelle ils viennent taper à nos portes est simple: on veut un stunt! Et pourtant ; le stunt n’est pas toujours LA bonne solution. Voici 5 idées reçues qui vous expliquent pourquoi :

  • “Parce que ça coûte moins cher”

Certaines activités de stunt coûtent effectivement moins cher à la production. Au lieu de développer du materiel onéreux, on se base sur une idée géniale pour laquelle on dépensera peu. Mais une fois le contenu créé, comment le diffuser et le faire vivre? On peut bien sûr compter sur le partage volontaire mais rapidement, le besoin de développer des stratégies pour faire vivre l’activité plus longtemps finira par se faire sentir. C’est là qu’interviennent les agences de placement média, de développement de contenu web, etc. Et d’un coup, le coût final n’est plus aussi intéressant qu’on le pensait au début…

  • “Parce qu’on veut devenir viral”

La viralité ne peut pas être un objectif en soi, c’est une des conséquences possibles d’une stratégie originale et créative qui va, on l’espère, toucher le plus de personnes possible. Tout est basé sur l’idée de départ : elle peut aussi bien vous propulser dans la stratosphère que vous laisser bien ancrés au sol. Est-ce bien malin de placer la totalité de son budget dans un projet qui n’est pas réajustable? Telle est la question.

  • “Parce qu’on veut se rapprocher de notre public cible”

Un stunt efficace reste dans la mémoire des gens : ils se souviennent avoir vu la marque ou le produit dans un contexte fou qui les a marqués. C’est un outil de développement d’image. Mais si vous voulez que votre public cible connaisse bien votre produit, l’essaye, se fasse une idée, développe un comportement d’achat régulier et influence son entourage, il va sûrement falloir plus qu’une video. On connaît la marque mais est-ce qu’on l’aime vraiment?

  • “Parce qu’on veut créer du contenu médiatique original”

Comme mentionné plus haut, la viralité est basée sur le partage de contenu à travers les différentes plateformes sociales numériques. Ce contenu représente la capture de quelques minutes ou même d’une image d’un événement gigantesque. Une campagne, certes moins impressionnante, pourra quant à elle faire preuve de tout autant d’originalité et de folie, tout en vous permettant de créer un contenu numérique de qualité. C’est fou ça!

  • “Parce que ça nous fait bien paraître”

Encore une fois, le point central de tout ça, c’est l’idée. Vous pouvez atteindre une grande réussite dans votre stratégie mais pour la mauvaise raison. L’image véhiculée peut être bonne comme mauvaise. Etes-vous prêts à vivre avec le “Parlez en bien, parlez en mal mais parlez-en”?

Évidemment que le stunt n’est pas mort! Il lui reste beaucoup de belles années devant lui. On peut même parler de décennies, si l’on en juge par la vitesse à laquelle les supports numériques se développent. Mais il s’adresse à des marques particulières qui ont conscience de tout ce que comprend cet outil, et qui surtout mettent leur projet entre les mains d’agence fiables, efficaces et déterminées, comme nous. J

Alexis

Partager
Share on FacebookShare on Google+Email this to someoneShare on LinkedInTweet about this on Twitter

Laisser un commentaire